Browse By

Côte d’Ivoire : Décès du promoteur de reggae Désiré Aloka, propriétaire du “Parker Place” à Abidjan

Par Fernando CANCIO

ABIDJAN – (GWENNMUSIC) UN MOIS DEJA, A QUELQUES JOURS PRES QU’IL EST PARTI. DESIRE ALOKA AKA “DEZ PARKER” PROMOTEUR ET IMMENSE PROPAGANDISTE DE LA MUSIQUE REGGAE EN COTE D’IVOIRE S’EN EST ALLE BRUSQUEMENT LE 5 AVRIL DERNIER, JUSTE A LA VEILLE DE L’OUVERTURE DE L’EDITION DU FESTIVAL IVOIRIEN « ABI-REGGA » DONT IL ETAIT UNE DES FIGURES DE PROUE DE L’ORGANISATION.

AlphA BLONDY  aura popularisé le Reggae en Côte d’Ivoire, mais ce sera “DEZ PARKER” qui l’implantera définitivement dans le cœur des ivoiriens, mais aussi pour en faire une place forte de ce style de musique issue de la révolte des ghettos jamaïcains.

UNE VIE DEDIEE AU REGGAE

Désiré Aloka, décédé soudainement le 5 avril, dans des circonstances encore non élucidées, aura consacré sa toute vie au Reggae, sa passion totale. Il a vécu à Kingston (Jamaique), puis Londres, où il travaillait dans un pub jamaïcain. Jusqu’à son décès il passait encore la moitié de son temps, en début de semaine, avec sa famille dans capitale britannique. Le reste au sud d’Abidjan, sur l es berges de la lagune d’Ébrié.

C’est de retour d’Angleterre, il y a 12 ans, qu’il aura l’idée de créer un cadre pour les amateurs de Reggae et musiques affiliées, au sud d’Abidjan, à Marcory zone 4.

LE PARKER PLACE était né. Cette scène de “Live” a fait d’ABIDJAN la troisième place forte mondiale du Reggae, après KINGSTON et LONDRES.

Au départ, juste un espace d’échanges avec des amis, dans une ambiance strictement reggae, pour écouter de la musique et voir des clips vidéo. Ce cadre très rapidement prendra une extraordinaire extension, se développant pour devenir un cadre d’expression pour les férus de reggae.

Travailleur acharné, Dez Parker en 12 ans impose au monde la marque « Parker Place ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LE PARKER PLACE était devenu le ‘shrine’ incontournable des stars locales comme mondiales du reggae. S’y sont illustrés, entre autres, des pointures comme : U-ROY, TIKEN JAH, TAIRO, I JAH MAN LEVI, PIERPOLJAK, STEEL PULSE, LUCIANO, ISMAEL ISAAC, ALPHA BLONDY, JAH PEET…..

RIP BRODA

Connu pour sa gentillesse, il étai aussi un immense travailleur, très rigoureux. Talent souvent rare en Afrique. En plus de tous ceux qui le pleurent et le regrettent, il laisse orphelin le Festival « Abi-Reggae » initié par l’ex ministre Moussa Dosso, dont il en était le co-producteur.

Avec la disparition d’Aloka Désiré la musique ivoirienne perd l’un de ses plus grands promoteurs.

© MAI 2017 – LAMINE MEDIA